HISTOIRE 2


Histoire et Légendes en Baie de Somme

Histoire

Illustration projet multimédia

 

 

RECHERCHE DOCUMENTAIRE

 

Dans les antres de la recherche documentaire les trésors cachés sont nombreux.

 

Des plans originaux de SOMME II réalisés par  « Les Chantiers Auroux »

L’ouvrage de Francis Dallery,  expert en littoral picard

De sublimes vidéos, ambiance années fastes pour la pêche à la crevette, les régates

et les caboteurs en file indienne dans le port de St Valery

Les dessins de la restauration de SOMME II exécutés magistralement par J.P.Jappé

La baie de Somme prise par les glaces il y a bien longtemps

Une multitude de photos et cartes postales en noir et blanc ou en couleur

Les cartes maritimes de SOMME II datant de son arrivée en 1950

De beaux écrits à l’air marin offerts par Françoise, David et d’autres…

PÊCHE EMBARQUEE EN BAIE DE SOMME

Pêche à la baleine des temps anciens

 

XVIème siècle, Port de St Valery et baleiniers, 

Un défi surprenant…  Voir +

 

XIXème siècle, marins valéricains et baleiniers, 

Un défi lointain…  Voir +

XVIème SIECLE, PORT DE ST VALERY ET BALEINIERS, 

UN DEFI SURPRENANT…

 

Jusqu’au XVème siècle, tumultueuse est l’histoire de St Valery

Maintes fois assiégée

Maintes fois saccagée, pillée, incendiée

 

Fin XVème, de ses ruines fumantes, lentement elle se relève

Réapparaît  le calme

 Réapparaît l’activité maritime

 

Au XVIème, amateur de pêche côtière, le port de St Valery arme désormais

Des morutiers

Des baleiniers

 

De grandes pêches lointaines…

Quel défi !!!

© WIKIMEDIA COMMONS – Musée Métropolitain d’art

Il est des pêches dangereuses

Comme l’écrit Jacques PREVERT dans son poème 

« La pêche à la baleine »

© WIKIMEDIA COMMONS – G.Chamonin

…Le père apparaît hors d’haleine, tenant la baleine sur son dos

Il jette l’animal sur la table, une belle baleine aux yeux bleus,

Une bête comme on en voit peu.

Il dit d’une voix lamentable : dépêchez-vous de la dépecer, 

J’ai faim, j’ai soif, je veux manger…

 

…Et pourquoi donc je dépècerais une pauvre bête qui m’a rien fait ?

Puis il jette le couteau par terre, mais la baleine s’en empare, 

Et se précipitant sur le père, elle le transperce de part en part… 

 

…La mère qui prend le deuil de son pauvre mari

Et la baleine la larme à l’œil contemplant le foyer détruit…

© WIKIMEDIA COMMONS – Université Washington – Banque d’images d’eau douce et marine

…Elle se dirige vers la porte et dit à la veuve en passant :

Madame, si quelqu’un vient me demander.

Soyez aimable et répondez : 

La baleine est sortie, asseyez-vous, attendez-là.

Dans une quinzaine d’années, sans doute elle reviendra…

 

ASSOCIATION SOMME II 

XIXème SIECLE, MARINS VALERICAINS ET BALEINIERS, 

UN DEFI LOINTAIN…

 

Chassées sans répit, les baleines désertent les rivages de la Manche. 

Au XIXème quelques armateurs français, certainement les plus téméraires, se risquent à taquiner la baleine à l’autre bout du globe.

 

La baleine, une bonne affaire

L’animal intéresse, ses sous-produits davantage

De l’épaisse enveloppe de lard, on tire de l’huile

Pour l’éclairage

Pour le graissage des machines

Pour le tannage des cuirs.

Des fanons, on confectionne parapluies et corsets.

© WIKIMEDIA COMMONS – Projet Gutenberg

 

Cette pêche spectaculaire séduit certains marins valéricains, qui s’embarquent au Havre pour de longs périples…

Une équipée à haut risque car les tempêtes d’alors sont particulièrement meurtrières

Avant même de chasser le cétacé

Egalement après…

 

C’est l’histoire d’ALFRED BEAUSSART, marin valéricain

 

Embarqué le 1er août 1837 au Havre

A bord d’un baleinier aux ordres du capitaine OSCAR.

 

Vogue baleinier

Sur les eaux de l’Atlantique Nord

Sur les eaux de l’Atlantique Sud

© Carte créée sur Géoportail

Le 11 octobre 1837, escale au Cap de Bonne Espérance…

 

Vogue baleinier

Sur les eaux de l’Océan Indien

Sur les eaux de la Mer de Tasman

Le 15 octobre 1837, arrivée sur les lieux de pêche

Baie des îles, en Nouvelle Zélande…

 

« Bay of Islands » ainsi nommée par James Cook en 1769

Une baie naturelle, pointe nord du pays

En ces temps-là, fréquentée par des baleiniers de tous horizons.

© WIKIMEDIA COMMONS – Université Washington – Banque d’images d’eau douce et marine

Pêche à la baleine, une technique d’un autre âge

 

Proie visible, chaloupes à la mer, harponneurs près à frapper

Proche du cétacé

Lancer du harpon, une première fois…

© WIKIMEDIA COMMONS – Bibliothèque du Congrès

La baleine brisera-t’elle la chaloupe ?

La baleine plongera-t’elle ?

La baleine sera-t’ elle piquée ?

 

Lancer du harpon, une deuxième, une troisième fois…

Telle une corrida sur l’eau…

Une véritable pêche d’usure.

Puis une mort à petit feu

Vidée de son sang par ses multiples blessures

La baleine meurt au bout de quelques jours.

 

Son cadavre flottant est dépecé sur place.

© WIKIMEDIA COMMONS – Université de Caen

ALFRED BEAUSSART écrit à ses parents :

« Le voyage que nous allons entreprendre sera sans doute long car nous ne devons revenir qu’entièrement chargé… »

A cette époque-là, les campagnes de pêche à la baleine s’étire sur  plusieurs années, en cause l’éloignement des zones de pêche et la rentabilité de ce voyage interminable.

Alors, Alfred quand reviendras-tu ?

Dès que les cales seront remplies, à ras-bord, de fûts d’huile

ALFRED BEAUSSART reviendra…

© WIKIMEDIA COMMONS – Université Washington – Banque d’images d’eau douce et marine

« S’EN VA, S’EN VIENT »

Une chanson composée par THOMAS DUPONT

Inspirée des lettres d’ ALFRED BEAUSSART

S’en va, s’en vient 

(Thomas Dupont)

Un petit air qui trotte dans la tête, des lettres d’un marin qui part vers d’autres horizons…

Le marin a une belle. Un jour, pour aller taquiner la baleine à l’autre bout du globe, il quitte sa belle avec une promesse de retour… 

La pêche à la baleine, une pêche qui peut rapporter gros…

Partir oui, mais pour combien de temps… Un an, deux ans … Et plus encore…

La belle aura-t’elle la patience de Pénélope qui attendit de longues années le retour d’Ulysse ?…

Ecouter cette belle chanson d’amour en cliquant ci-dessous

 

 

La pêche intensive à la baleine a réduit considérablement cette population de cétacés.

Le 2 décembre 1946, la Commission Baleinière Internationale est créée.

Son objectif consiste à permettre la conservation judicieuse des populations de baleines et le développement ordonné de l’industrie baleinière.

 

ASSOCIATION SOMME II 




SOURCES :

MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS Ports maritimes de France Paris, Imprimerie Nationale 1874

F.DALLERY Sur la côte d’Opale, les rivages de la Somme, autrefois-aujourd’hui-demain

Paris, Editions A. et J. Picard et Cie 1955

EN SOMMEEditions La Vague verte, nos 26 et 28, février et octobre 2006

ANNICK FOUCRIER et JEAN HEFFER « La productivité de la pêche à la baleine française, 1817-1868 »

COLLECTE DE MEMOIRE VIVANTE

 

GERARD, MARIE, PATRICK, OLIVIER, GISELE, JEAN CHARLES, LUC, CHRISTIANE…

Ils sont tous là,

ils sont venus confier leur mémoire,

égrener leurs souvenirs, telle une douce balade d’hier à aujourd’hui,

captée par le filmeur au gré de l’interview.